Français

Au-delà de la reforme de l’Etat Belge

| | | |

L'année dernière, à l'occasion d'un projet de recherche j’étais à Bilbao, Pays Basque. C’est la région de l'Espagne où on lutte violemment pour l’indépendance parce qu’ils sont opprimés par Madrid. Au moins c'est l'impression que nos médias nous donnent. Il arrive que dans la soirée on discute également d’autres régions, à savoir la Flandre et la Wallonie de la Belgique, dont les médias peuvent parfois nous faire croire que ces régions sont pratiquement indépendantes. Vous pouvez imaginer ma surprise d'entendre que la région autonome basque, collecte localement ses impôts, garde 80% pour elle et chaque année négocie avec Madrid de ce qu’ils vont payer pour les services fédéraux.

La meta-démocratie suisse pour une Belgique démocratique du futur

| | |

Que notre pays se trouve à un  tournant  important devient évident pour chacun,  même pour les Belgicistes les plus acharnés. Après plus d’un an de palabres, il est clair que la force politique s’est empêtrée dans la lourdeur de  ses propres constructions afin de maintenir le pouvoir pour soi-même et les organisations parasites annexes. La langue n’est pas la cause principale de l’impasse. Elle est plutôt  générée par le développement d’une compréhension culturelle historique différente de la façon dont le pouvoir politique à long terme  est lié au pouvoir économique  et à la prospérité sociale. La source de la prospérité ne dépend pas des politiciens ou de l’autorité mais du citoyen lui-même. La Suisse le conçoit ainsi avec des effets positifs. Ce petit pays hétérogène prouve depuis des siècles que si le pouvoir émane du Peuple et non pas de la Nation, la prospérité se maintient.

La Belgique, une monarchie bananière, ruinée par soixante ministres

| | |

En Belgique, on ne sait jamais quand la création de postes politiques connaîtra son apogée.

Attention, messieurs de l'Echo.

| | |

L’Echo, encore souvent appelé par certain sous son vieux nom de « L’Echo de la Bourse » est un journal de documentation financière, économique et boursière.

Huit ans d'immobilisme politique

| | |

Huit ans d'immobilisme politique ont accentué la faillite de la l'Etat Belge

Par Guillaume

L’état de la Wallonie ? Toujours en déclin. "Tout ne va pas mieux."

|

Ce soir Senateur Alain Destexhe présente son nouveau livre, cette fois-ci sur la province de Hainaut. Une fois de plus, les arguments pour une indépendance da la Wallonie sont en hausse. Voir aussi le site du Sénateur .

 Dans une carte blanche publiée mardi dans Le Soir, le sénateur MR Alain Destexhe s'en prend à la politique de redressement de la Wallonie estimant qu'"il y a des signes positifs" mais ajoutant: "là où d'autres régions réussissent, nous continuons à régresser".


 

© Belga"Ouvrons le débat sur l'état de la Wallonie" lance Alain Destexhe au ministre-président de la Région wallonne. Le sénateur MR insiste sur une conjoncture économique exceptionnelle qui n'a pas empêché la Wallonie de conserver un taux de chômage "autour d'un maximum historique avec 18,5pc en moyenne annuelle et 40.000 chômeurs de plus en quatre ans" alors qu'en Flandre, en France et en Allemagne... le chômage baisse.

Czech Republic planning to follow Slovakia in flat tax. An idea for an updated Belgium Marchal Plan?

| |

Slovakia introduced a flat tax of 19% , (see also this article ) propelling it to the most attractive investment country in Eastern Europe and rapidly becoming the leading car assembly country in Europe. The result was a tripling of its economic growth to 6%/year. Left behind, now it neighbour from Prague is following in Slovakia's footsteps. The situation of both countries is comparable with the split socio-economic division in Belgium. Time to follow the example?

Une observation de la Douce France (ou une nouvelle indication que le socialisme tue l'emploi et génère la pauvreté)

| | |

Une observation pertinente qui s'applique à toute l'Europe, y compris la Belgique. Le socialisme s'installe sur base de fausse solidarité et crée de pauvres à qui on vole le droit de travailler. Les riches s'enfuient y compris leurs investissements et les pauvres deviennent encore plus pauvres. Source:Tocqueville Magazine 4 Décembre 2006 (Toqueville est l'entrepreneur qui demanda aux autorités "Laissez-nous faire").

SMIC ET ISF : L’ETAU MEURTRIER

La population française et son économie se trouvent broyées entre les deux mâchoires d'un étau : le Smic et l’ISF, même si ce rapprochement peut sembler hasardeux. En 1981, il y avait 840 000 smicards. La Direction des études du ministère de l'emploi en compte aujourd'hui 2 540 000. A ce jour un salarié sur six est smicard contre un sur dix à la fin des années 80. J’ai écrit dans plusieurs livres que nous serions un jour tous smicards !

Une preuve en plus, la Démocratie est morte

| |

Le parlement français vient d’adopter ce jeudi une loi punissant d’un an de prison et 45.000 € d’amende toute personne niant la réalité du génocide arménien. Pour notre part il est évident que cet épisode historique a été une atrocité. Il nous est difficile de penser à une horreur de ce genre. Cependant il n’est pas ici question de ce tragique événement.

Pourquoi légiférer dans le cas en question ici et ne pas faire de même pour des crimes plus récents et de viser ceux qui nient le génocide des juifs et tsiganes perpétré par Hitler, le meurtre des koulaks par Staline, des FNL algériens par les français, des Croates par les Serbes, et plus anciens comme le génocide des indiens par les américains, des aborigènes par les australiens, des hérétiques par Rome, des musulmans par les croisés, , de rebelles européens par Napoléon etc... car la liste est longue.

Syndicate content