Prospérité

La meta-démocratie suisse pour une Belgique démocratique du futur

| | |

Que notre pays se trouve à un  tournant  important devient évident pour chacun,  même pour les Belgicistes les plus acharnés. Après plus d’un an de palabres, il est clair que la force politique s’est empêtrée dans la lourdeur de  ses propres constructions afin de maintenir le pouvoir pour soi-même et les organisations parasites annexes. La langue n’est pas la cause principale de l’impasse. Elle est plutôt  générée par le développement d’une compréhension culturelle historique différente de la façon dont le pouvoir politique à long terme  est lié au pouvoir économique  et à la prospérité sociale. La source de la prospérité ne dépend pas des politiciens ou de l’autorité mais du citoyen lui-même. La Suisse le conçoit ainsi avec des effets positifs. Ce petit pays hétérogène prouve depuis des siècles que si le pouvoir émane du Peuple et non pas de la Nation, la prospérité se maintient.

Syndicate content